RGPD : comment protéger les données personnelles des mineurs ?

Le numérique et internet sont devenu des outils incontournables pour les jeunes (inscription dans les écoles, accès à l’information, divertissement, etc.). Il est donc nécessaire de renforcer la protection de leurs données personnelles. Pour cela, la CNIL publie 8 recommandations…


Protection des données personnelles des mineurs : les recommandations de la CNIL

Les mineurs sont d’importants utilisateurs du monde numérique qui leur apporte de nombreuses opportunités, que ce soit pour leur divertissement, leurs études, l’accès à l’information ou même pour tisser et maintenir des liens familiaux et amicaux.

Toutefois, cela les expose également à certains risques tels que le harcèlement, les contenus choquants ou une collecte massive d’informations sur leurs préférences, leur identité ou encore leurs habitudes de vie.

Il est donc nécessaire de garantir au mieux leur protection et notamment celle de leurs données personnelles et de leur vie privée.

Pour accompagner les professionnels et organismes qui souhaitent mettre en place des environnements numériques respectueux de leurs droits et de leurs intérêts tout en permettant aux jeunes et à leurs parents d’être mieux informés, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a publié 8 recommandations.

Ainsi, elle préconise :

  • d’encadrer la capacité d’agir des mineurs en ligne en leur permettant par exemple de conclure certains contrats lorsqu’ils ont plus de 15 ans (inscription aux réseaux sociaux ou à un site de jeux en ligne, à l’exception des jeux d’argent qui restent réservés aux majeurs, etc.) ;
  • d’encourager les mineurs à exercer directement leurs droits (droit d’opposition, droit à l’effacement, etc.) ;
  • d’accompagner les parents dans l’éducation au numérique (sensibilisation des parents, information sur les dispositifs de protection des droits de leurs enfants en ligne, etc.) ;
  • de rechercher le consentement d’un parent pour les mineurs de moins de 15 ans ;
  • de promouvoir des outils de contrôle parental respectueux de la vie privée et de l’intérêt de l’enfant ;
  • de renforcer l’information et les droits des mineurs par le design (information compréhensible et adaptée aux publics concernés, « designer » des interfaces qui leur parlent, qu’ils comprennent et qu’ils utilisent, etc.) ;
  • de vérifier l’âge de l’enfant et l’accord des parents dans le respect de sa vie privée ;
  • de prévoir des garanties spécifiques pour protéger l’intérêt de l’enfant.

L’objectif de ces recommandations est d’encourager et développer l’éducation citoyenne au numérique, tout en préservant l’autonomie des mineurs.

Source : Communiqué de presse de la CNIL du 9 juin 2021

RGPD : comment protéger les données personnelles des mineurs ? © Copyright WebLex - 2021